Lapins crétins, apprends à coder : un jeu d’enfant en accès libre.

Rabbids Coding ou lapins crétins, apprends à coder, est un jeu éducatif pour apprendre les bases du codage aux plus jeunes mais est avant tout un joli cadeau qu’Ubisoft fait à tous les enfants nés à l’ère numérique !

 » Un jeu éducatif ! « 

Le jeu s’adresse aux 6-16 ans et met en scène des lapins pas si crétins que cela. Mieux, ces derniers usent de leur capital sympathie auprès des plus jeunes et des parents, pour enfiler leurs blouses de professeurs fous et enseigner à nos chères têtes blondes l’art de la programmation. Comment donner des instructions ? Les coordonner pour les optimiser ? En bref, comment programmer efficacement et logiquement ? Voilà ce que les enfants apprendront grâce à ce support qui est déjà disponible en accès libre.

 

Sur 32 niveaux les lapins crétins et leurs petites voix pas si stressantes que cela devront apprendre à ranger leur environnement. Fini de semer la pagaille ! Faire des lessives, ramasser leurs ordures en assemblant ce qui pourrait s’apparenter à des lignes de codes mais surtout des actions qu’ils doivent réaliser. Olivier Palmieri et Antony Kozak qui assurent à eux deux la paternité de cet opus sont  particulièrement fiers d’apporter un outil didactique et divertissant pour tous. Car dans les faits, si le jeu s’adresse aux plus de 6 ans, ce qui semble correspondre à l’âge d’acquisition de la lecture, rien n’empêche un parent d’accompagner un enfant plus jeune dans ses premiers pas. En plus de s’adresser à un large jeune public il a l’avantage de démocratiser aussi l’art du codage et de le rendre accessible aux filles de par le format utiliser. Et non, le développement ce n’est pas seulement une histoire de mecs !

« Quoi en penser ? »

D’un point de vue cognitif, l’outil est intéressant car s’adressant à des enfants dont la plasticité cérébrale est encore très importante. Le fait que les séquençages doivent être optimisés, que la logique doit être établie, que la coordination et l’organisation visuo-spatiale sont sollicités, tout cela apporte une valeur ajoutée importante dans la construction intellectuelle de l’enfant et notamment pour ce qui concerne l’optimisation de ses fonctions exécutives. C’est d’ailleurs un outil qui pourrait être facilement utilisé dans le cadre de remédiations cognitives pour des enfants présentant ce que l’on appelle des troubles des acquisitions scolaires comme la dyslexie, la dyscalculie ou autre dyspraxie, notamment de forme visuo-spatiale. Une rééducation ludique et somme toute efficace est à en envisager, mais aussi une contribution à l’établissement des structures nécessaires à de bonnes acquisitions scolaires futures. Tout ceci fait de Rabbids Coding un excellent support pédagogique que nous autres psychologues ne pouvons faire autrement que de recommander.

Pour être certains de l’efficacité du produit nous avons envoyé notre webmaster, informaticien de profession, le tester. L’idée était de pouvoir avoir du dossier sur lui et ses compétences, mais, nous avons eu du mal à l’extraire de là tant il s’est pris au jeu et à trouver le support intéressant. Il nous dira bien plus tard qu’il aurait adoré cela en étant jeune que cela l’aurait bien aidé à un peu plus apprécier la démarche que la pauvre tortue Logo qui prenait peine à ne pas sortir de son cadre. Les plus anciens comprendrons et j’invite les plus jeunes à aller faire des recherches pour savoir ce qu’était le Logo, ils n’en apprécieront qu’encore plus d’être passé de la tortue au lièvre. Mais c’est vrai qu’il y a un peu de cela dans la démarche, le côté vidéo-ludique en plus.

 » Les écoles peuvent en faire la demande gratuitement « 

Aujourd’hui Ubisoft espère faire de ces petits crétinoïdes de rongeurs un outil de mécénat et nourrit l’envie de le rendre accessible à tous en le passant sur  PC mais on en envisageant déjà d’une une version tablette dans les semaines et mois à venir  qui sera plus accessible pour les écoles et médiathèques pas toujours équipées du matériel suffisamment performant pour faire tourner le jeu.  Parallèlement avec les cours obligatoires de développement en codage en France en classe de seconde, le jeu se veut une bonne introduction. Cependant il garde  une visée internationale et souhaite pouvoir être reproduit rapidement à travers le Monde. Sacrés Lapins !

Déjà donc téléchargeable, toutes les médiathèques et écoles peuvent faire la demande gratuitement auprès d’Ubisoft qui met à disposition des versions valables pour plusieurs postes mais aussi des guides tutoriels et pédagogiques à destination des encadrants.

L’objectif à long terme  est  qu’un peu partout dans le monde le jeu fonctionne, soit adapté et suscite  des vocations chez les plus jeunes qui voudraient aller plus loin. Tout le monde dans les équipes est appelé à démarcher toutes les écoles, les associations, et, pour cela le développeur mise sur tous ses réseaux de proximité. Le but :  vérifier que les choses soient bien faites et les produits bien utilisés. De plus, Ubisoft s’engage à rester attentif à ce que partagé sur les réseaux sociaux, afin que le projet s’inscrive sur la longévité avec un retour d’expérience  digne de ce nom.

Pour résumer nous voici devant une belle initiative et Ubisoft a bien conscience d’avoir en main là un réel support pédagogique mais surtout un « joli petit jeu avec une belle carte de visite ! ». Si joli, qu’il ne saurait être partagé !

Partagez sur :

Laisser un commentaire